Retour au cinéma: « Drunk », « Adieu les cons », « Promising Young Woman »

Hello,

Cela fait plusieurs semaines que je déserte cet endroit et je me suis dit que pour me remotiver, il serait bon que je modifie mes habitudes. Ainsi dans mes bilans ou mes récits, je m’impose trop souvent d’être exhaustive et cela entraine chez moi de la procrastination. J’ai donc décidé de me lancer dans quelque chose de plus instinctif, plus « à l’envie » et davantage affranchi d’obligations de régularité ou de cohérence.

Ainsi j’avais envie de parler et de garder une trace des trois films que j’ai vus au cinéma depuis la réouverture (et même avant dans le cadre de « Still Standing for Culture ») et qui m’ont beaucoup plu. Ils sont toujours à l’affiche donc cet article ne sera peut-être pas vain si vous tombez dessus et cherchez l’inspiration.

Je suis allée voir « Adieu les cons » d’Albert Dupontel, avec lui-même et Virginie Efira. Honte à moi, je n’avais jamais vu Virginie Efira au cinéma et force est de constater que je souscris à tout le bien qu’on dit d’elle. Elle est absolument adorable et bouleversante dans ce rôle de mère condamnée qui cherche à retrouver l’enfant qu’on lui a enlevé à la naissance. Mais attention, Adieu les cons est avant tout une comédie, une comédie douce et irrévérencieuse. Il y a de l’élégance dans ce film et un petit côté Amélie Poulain. Poétique, même si plus grave. Des personnages secondaires fantasques et pleins de bons sentiments, un suspense tout de même et des gags. Un très beau film.

Adieu les cons de Albert Dupontel : Un Grand soir un peu trop tiède |  LeMagduCine

Dans un autre genre, mais toujours avec une héroïne féminine, je suis allée voir « Promising Young Woman » avec Carey Mulligan. Emerald Fennell, qui a réalisé et scénarisé cet ovni revanchard militant féministe et rose bonbon (oui, tout cela dans le même film) a raflé l’Oscar du Meilleur Scénario et c’est amplement mérité. Au passage on signalera que c’est son premier long métrage. On suit ici Cassie, une jeune femme qui, chaque weekend, sort en boite et feint d’être ivre jusqu’à ce qu’un homme finisse inmanquablement par la ramener et tenter d’avoir un rapport sexuel avec elle. La bande annonce décoiffe et capte l’attention. Les « bons samaritains » sont eux aussi un peu décoiffés lorsqu’ils s’aperçoivent qu’elle n’est pas du tout ivre, ils sont même complètement flippés et c’est absolument jouissif de la voir leur donner une bonne leçon (en tant que femme, car il faut le dire dans ce film les hommes prennent cher). Il est bien sûr ici question de vengeance et je vous laisse en découvrir tous les chapitres. Car si les motivations de Cassie sont rapidement devinées et exposées, la forme que prend cette quête de justice est absolument surprenante et cocasse. On est également surpris par le romantisme limite mielleux présent dans les intrigues parallèles (le film est très dense), mais à la fin, on en revient à l’adn annoncé au début. Mention spéciale à la bande originale à base de girls bands remixés et planants et de tubes des années 80. A voir absolument pour une piqûre de rappel plus que jamais utile de ce que sont le viol et le consentement.

Le parti pris militant de « Promising Young Woman »
Cassie le jour…
5 raisons de voir Promising Young Woman
Cassie la nuit

Enfin, c’est le premier film que j’ai vu lorsque je suis retournée au cinéma et cela fait déjà 3 mois, je voulais parler de « DRUNK » qui est et je pense va rester pour moi le film de l’année, mais aussi sans doute un de mes films préférés (en tout cas l’un des meilleurs, parce que bon, il ne détrônera peut-être pas l’histoire sans fin mais ils ne jouent pas dans la même catégorie disons). Je ne suis pas la seule à être de cet avis puisque ce film de Thomas Vinterberg a été multiprimé. Le pitch tient en peu de choses : 4 amis quadras/quinquas en manque de sens/piment/reconnaissance dans leur vie décident de tester une prétendue théorie qui énonce que nous serions nés avec un déficit d’alcool dans le sang équivalent à 0.5mg/litre. Ce qui suppose que pour être épanouis, nous devrions toujours être légèrement ivres. Original, mais au-delà de l’idée, ce quatuor d’acteurs (dont le fantastique Mads Mikkelsen) et leur réalisateur nous offrent un film élégant, sensible, bouleversant, drôle, triste et inoubliable sur l’amitié, la dépression, la place de l’homme dans sa famille, au travail, dans la société. Un film qui nous montre les hommes comme on les voit rarement : dans l’introspection, partageant leurs sentiments. Ivres certes mais pas vulgaires ou en train de tromper leur femme. En questionnement… C’est absolument épatant. Il est à noter que ce film n’est ni une apologie ni une condamnation de l’alcool, même si on en parlera inévitablement à la sortie et si je trouve qu’il serait bon que ce film soit montré massivement à un public jeune et accompagné. A chacun de se faire sa propre idée. Ici, comme parfois dans la vie, l’alcool et ensuite la gueule de bois sont avant tout des moyens d’aller au cœur de l’intimité des personnages et de leur essence et le pari est absolument réussi. A voir ABSOLUMENT. Oui en majuscule cette fois ci.

DRUNK - Café des images
Drunk : critique saoulographique

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Et vous, avez-vous vu de nouveaux films ? En avez-vous à conseiller ? Ma liste est longue, je lorgne sur pas mal d’affiches …  « Blackbird », « Falling », « Nomadland », « the Mauritanian »… je croule sous les bons films à voir… Sans parler des livres…

4 réflexions au sujet de « Retour au cinéma: « Drunk », « Adieu les cons », « Promising Young Woman » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.