Instantanés et plaisirs de juin

Bonjour à tous,

une des satisfactions de ce mois de juin a été pour moi de me délester d’un peu d’argent sagement économisé durant le confinement afin de m’offrir un nouvel appareil photo. J’étais de plus en plus frustrée par la qualité de mes clichés. Certaines de mes photos de vacances de l’an dernier étaient vraiment médiocres et impossible de capturer une scène nocturne de qualité. Il s’agit du Canon G7x Mark ii. Nous apprenons encore à nous connaitre, mais rien qu’en mode automatique, je constate déjà une différence énorme par rapport à l’ancien et à l’ipad.

J’ai donc décidé de partager certaines de ces images, associées à de bons moments offerts par ce mois de juin…

IMG_0020
Petite / Nala
IMG_0080
Léo
IMG_0089
Billie

Mes amis, mes amours, les chats… Ceux et celles qui m’ont à plusieurs reprises aidée à survivre au manque d’affection occasionné par la privation de câlins, mains qui se touchent, caresses et autres plaisirs que la créature tactile que je suis aime à prodiguer et recevoir des gens qu’elle aime. Je n’oublie pas ce qu’ils ont fait pour moi, même si l’un des trois est un(e) fameux(se) fourbe, devinerez vous lequel?

IMG_0094

Cette passiflore, sublimée par le mode macro, dans le jardin d’une amie. Une fleur atypique et associée à l’apaisement. Une amie dotée des mêmes qualités. Une amie qui voit mon âme et la comprend, précieuse et bienveillante.

IMG_0023

Ces jolies fleurs sauvages dans un carré de pelouse laissé sauvage par ma maman, afin d’accueillir les abeilles et de faciliter la pollinisation du potager. Un cliché simple mais profondément satisfaisant pour moi qui apprécie autant la netteté de certaines fleurs, mises en valeurs par le fond un peu flou de l’image.

IMG_0073 (1)

Cliché d’un soir proche du solstice. Un soir passé avec une amie dans une prairie familiale, à contempler la vue en parlant à coeur ouvert… Un soir où tout redevient possible. Je sais qu’il y a une tâche mauve sur cette photo, je ne me l’explique pas, c’est la seule fois que c’est arrivé mais j’aime tellement le reste que j’ai tout de même décidé de la poster.

IMG_0090

Autre crépuscule dans un verger découvert au coeur de la ville. La découverte est parfois au bout du chemin. Une soirée à répéter en plein air et ensemble. Une soirée passée à renouer avec la passion de jouer, d’échanger et de partager un projet.

IMG_0127
Concentré de mignonnerie

IMG_0150

Le château d’Annevoie lors d’une promenade dans ses jardins aux multiples bassins et fontaines…

IMG_0162

Je vous recommande la visite de ces jardins, non loin de Namur. Il y avait peu de monde et après un pique nique avec des amis en bord de Meuse, nous y avons passé un joli moment, entre rires et poésie.

A bientôt pour de futurs coups de coeur, j’espère que vous savourez également les petits bonheurs que la vie met sur votre chemin.

Journal de confinement 7: du 27 avril au 3 mai

Cette semaine il y a eu…

Des anniversaires. Nous sommes beaucoup à être nés en avril dans ma famille… Celui de ma grand-mère, fêté depuis l’autre côté d’une vitre de sa maison de repos. Nous avons pu constater que pour elle aussi, la vie continuait. Celui de mon papa, arrivé à l’âge de la pension et qui termine sa carrière de bien étrange manière, lui qui n’a jamais chômé un seul jour.

De nouvelles cartes coloriées et envoyée à ma famille et mes amis, qui les reçoivent au compte goutte et m’envoient à leur tour de gentils messages.

Des larmes qui m’ont surprise alors que je me suis fait sévèrement réprimander par la police car je traversais à trois mètres d’un passage pour piétons. Ils avaient raison sur le fond, ils m’ont vue de loin. Cependant l’endroit était désert, j’étais seule et je me suis vraiment sentie agressée par leur ton (ils étaient masqués au début je n’ai pas compris ce qu’ils voulaient) et je dois être plus à fleur de peau que je ne l’imagine. Je respecte tellement les règles et j’ai si peu d’interactions que me faire ainsi crier dessus a fait déborder mes émotions…

De la lecture, l’après midi avec Yuval Noah Harari et le soir avec Jonathan Coe, en anglais.

Moins de soleil et de la pluie, ça a fait du bien à mes allergies et à la terre.

Des heures passées à faire du soutien téléphonique, un média si compliqué pour moi qui choisirais naturellement l’écriture ou le contact direct, impossibles actuellement… De la reconnaissance à certains moments, une cruelle impuissance à d’autres…

Du plaisir retrouvé à la course où j’ai pu recourir un peu plus longtemps à une reprise et plus court mais aussi plus rapide que jamais une autre fois. Cela fait du bien au moral.

Des bébés bernaches, 3, les premiers de la saison.

Un weekend de trois jours qui m’a fait du bien.

Un apéritif messenger avec mes amies de l’université.

La rédaction du centième article de mon blog.

Une balade avec deux amies et leurs chiens, en respectant les mesures de distanciation sociale. Presque 10 kms à parler en épiant les moindres frémissements de la nature.

Une diminution de la pression dans les hôpitaux…mais beaucoup de questions à la veille de la première étape du déconfinement.

Et vous, comment vivez vous à l’époque du coronavirus?

Mystical Terrarium no. 2 by Joy Laforme
J’adore ces illustrations de Joy Laforme… tellement dans l’air du temps 🙂

Journal de confinement 5: du 13 au 19 avril

Lundi 13 avril

Dix à 15 degrés de moins et ça va tout de suite mieux. On se demandait si le beau temps allait chasser le Covid, mais non, c’est le froid qu’il nous faut. Les gens sont à nouveau terrés chez eux et à part les vrais sportifs et les gens qui vivent en appart, pas de rassemblements en vue. C’est triste de craindre le beau temps.

Déplacement professionnel indispensable.

Dépôt d’une jolie carte coloriée, d’une lettre et de photos à la maison de repos de ma marraine. Il n’y a toujours aucun cas là bas. Les résidents ne sont pas confinés en chambre et j’espère que prendre ses repas en collectivité l’aide à tenir.

Nouvelle activité créative, je m’en prends au « rendez-vous d’Essendilène » de Frison-Roche. Je l’embellis plus que je ne le saccage finalement… Cela pourrait devenir le support de mes prochains petits mots à des amis…

IMG_0036

Je fais la connaissance avec l’adorable bébé cocker de mon amie S. lors de ma promenade quotidienne. Cette adorable boule de poils n’a que faire de la distanciation sociale et se permet  même de me faire pipi dessus. Mon indulgence naturelle envers les animaux est décuplée car c’est ma première marque d’affection physique depuis un mois.

Lecture dans un bon bain, je fais connaissance avec Edgar Allan Poe en ce moment. Etonnant et terrifiant.

Enfin, je craque et commande un livre de dessins de Johanna Basford. Je n’arrive pas à savoir si c’est bien de soutenir les artistes et certaines enseignes (bon ici c’est la Fnac, pas top, mais pas amazon non plus) ou si c’est un manque de respect envers les services postaux. En même temps, les livraisons se font sans contact et cela permet à certains de ne pas perdre leur emploi…

Mardi 14 avril

Je n’ai pas eu l’envie de sortir aujourd’hui et je ne me suis pas forcée. Je pense que c’est le premier jour où je ne mets pas le nez dehors. J’ai accepté cette pesanteur. J’ai travaillé et vaqué à mes petites routines quotidiennes.

J’ai mis un nom sur ces insectes que je vois partout se reproduire en se moment. Ce sont des gendarmes. J’ai l’impression que ça se calme, mais ils grouillaient par paires sur les sentiers de campagnes et au bord de l’eau. Je remarque beaucoup plus de détails qu’avant, je pense aussi que le comportement des animaux change. Les oies pondent en bord de Meuse et du coup elles deviennent agressives. Je vais devoir me méfier, mais je me réjouis d’observer les oisons et canetons.

Tee hee. Because they can! : funny
Les avez-vous croisés vous aussi?

Mercredi 15 avril

« Grosse journée ». Travail, balade au bord de l’eau, réunion théâtre en vidéoconférence. Je prends des nouvelles de mes proches et tout va bien.

Le conseil national de sécurité annonce la réouverture des jardineries, la prolongation du confinement jusqu’au 3 mai et, plus surprenant, l’organisation de visites sur rendez-vous dans les maisons de repos. Pour une personne attitrée par sénior. Ce sera donc mon père qui pourra aller voir ma marraine (sa maman). Je ne sais pas comment cette nouvelle  va être reçue dans les maisons de repos où le personnel est déjà sous pression et fait tout son possible pour ne pas contaminer les résidents. C’est à double tranchant, mais il est vrai que mourir de solitude, ça arrive aussi…chez les personnes âgées, on appelle cela le « syndrome de glissement »…

Jeudi 16 avril

Cela devient dur de travailler. La charge physique et les heures prestées sont moindres, mais beaucoup moins d’opportunités de débriefer avec mes collègues et la charge mentale est bien là. Cet énervement me poursuit même durant mon jogging qui n’est pas fameux à nouveau.

Vendredi 17 avril

C’est le jour des coooooouuuuuuurses. Voilà où on en est, heureux de faire ce qui est habituellement la corvée hebdomadaire. Il me faut de la salade et des fruits. Je sens que mon énergie est en baisse. Je ne prends probablement pas assez l’air (team pas de jardin/balcon/terrasse) et ma masse musculaire doit avoir fondu étant donné que je fais essentiellement du cardio et plus de renfo.

Je passe à la pharmacie : vitamine D et complexe énergisant. J’avais peur de me faire gourmander car ce n’est pas essentiel, mais l’employée est charmante et prend le temps de me conseiller.

De retour encore un peu de travail, de l’avancement dans mon jeu Hogwarts Mistery (je me fais un peu de peine) et à 18h, je décide de me brancher sur le live de 18h sur la chaine de Sissy et Mua. Je suis motivée, ça se passe bien puis…youtube plante…enfin je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais en tout cas le live a buggé pour tout le monde. Apparemment il a repris ensuite mais j’étais déjà sous la douche. Dommage, à refaire ! Demain peut-être…

Koh Lanta…les vrais savent…TF1 se moque de nous…

Samedi 18 avril

Je m’éveille avec une raideur à la nuque…super… je vois que mon meilleur ami (qui vit en Allemagne et que je vois extrêmement rarement) m’a appelée…mais je dormais encore.

On sonne à la porte, le facteur dépose un colis…bizarre je n’ai rien commandé…ah mais demain c’est mon anniversaire. Ca vient de chez Sebio…quelqu’un a pensé à moi…savon d’alep, gel douche, hydrolat à la rose…j’ai quelques idées en tête, mais je ne suis pas sûre. Finalement les anniversaires en confinement c’est pas si mal ! Je ne m’y attendais absolument pas  et la personne doit bien me connaitre…

IMG_0057

Je rappelle mon ami et nous discutons durant 15 minutes. Il sait que mon anniversaire est demain mais y pense déjà aujourd’hui et craint d’oublier demain.

Le temps est orageux aujourd’hui…à 16h il fait déjà sombre…je mets Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, ça va bien avec le temps.

18h c’est reparti pour une séance de sport en vidéo !

J’étais à côté de la plaque quant au cadeau…les « coupables » bienfaitrices se sont « dénoncées » car elles avaient eu le message disant que le colis avait été livré…elles pensaient qu’il y aurait un mot, mais rien…

Dimanche 19 avril

C’est mon anniversaire. Petits et grands plaisirs du jour :

  • Les messages de mes amis au fil de la journée, même ceux qui sont loin et que je n’ai parfois pas vu depuis des mois ou des années… et je ne suis pas sur facebook donc pas de rappel, je suis vraiment chanceuse
  • Me laver les cheveux et me maquiller un peu, mettre un joli haut.
  • Mon amie S qui est venue en bas de chez moi avec sa chienne (elle vit à 1km) et m’a acheté le fameux Merveilleux que je m’étais promise de déguster.

IMG_0070

  • Dégustation devant Love Wedding Repeat sur netflix, j’étais curieuse de découvrir Jack Farthing et Eleanor Tomlinson hors de Poldark et c’était assez amusant.

IMG_0073

  • Changer mes draps et savourer d’avance le plaisir que j’aurai à m’y glisser ce soir.
  • La libraire de ma rue qui me livre en personne un roman de la part de mes amies
  • Une balade alors que le soleil se décide à sortir, vers 18h. Les glycines prennent lentement le relais des cerisiers du japon pour nous émerveiller. Les ancolies fleurissent au bord du ravel et forment un liseré violet sur les berges du fleuve. Les oies couvent dans les fourrés. Un couple de cygnes également…maman couve au fond d’une allée et papa monte la garde. La police a même mis une barrière pour empêcher les badauds d’aller les déranger.

DSCN0724

DSCN0714

DSCN0717

  • Le message vidéo de C., l’amie de toute une vie
  • Le rituel petit concert de 20h
  • La découverte d’un montage photo qui me fait beaucoup rire dans ma boite aux lettres, accompagné d’une carte et de petites attentions. J’ai les meilleurs amis du monde.
  • La lecture sur le canapé, ça y est, je me replonge dans « Sapiens »…je reprends dès le début en fait.
  • Une bougie parfumée et un épisode de Barnaby dans une ambiance austenienne pendant que je termine la rédaction et l’illustration de cet article…

Une semaine qui se termine bien, même s’il n’y a pas eu que du plaisir et que je pense beaucoup à qui n’a pas ma chance. Je me questionne également sur tous les drames qui se déroulaient dans le monde avant l’apparition du Covid, qui ont tué et tueront plus que le covid et qui sont désormais éclipsés dans les médias…

Et vous, comment s’est passée votre semaine ? Pouvez-vous toujours sortir ? Quels sont vos petits plaisirs ?

Mes achats écolos et de deuxième main

Bonjour à tous,

J’inaugure ici une nouvelle catégorie d’articles. Si vous connaissez ce blog, vous savez que depuis un an et demi, j’ai adopté un mode de vie plus simple en ce qui concerne mes dépenses et possessions. Si vous ne me connaissez pas et que le sujet vous intéresse, je vous conseille de parcourir mes archives. Avant, je prenais beaucoup de plaisir (éphémère) à m’offrir régulièrement des vêtements, des produits de soin ou de la déco. Arrêter de surconsommer m’a permis de réduire mon empreinte écologique, de me simplifier la vie lorsqu’il s’agit de choisir, et bien sûr d’économiser du temps et de l’argent.

Je me fais davantage plaisir en partageant un moment au resto, en partant en vacances sans me restreindre trop, en mettant des sous de côté pour de futurs voyages ou un projet immobilier et en allant au théâtre. Malgré tout, je continue à aimer les jolies choses et je ne m’en prive pas totalement. Je m’autorise à acheter des vêtements de seconde main et des produits écologiques et j’ai récemment chiné quelques objets. Je ne suis donc pas devenue drastiquement économe.

Je voudrais vous présenter ici des exemples de choses que je me suis offertes sans culpabilité. Commençons par les vêtements. Avant, je pouvais passer des heures sur l’application H&M ou me dire un samedi « tiens j’irais bien faire un tour dans tel ou tel magasin » juste pour voir ce qu’il y a. C’était loin d’être compulsif, mais l’envie me prenait toutes les X semaines et je me le concédais volontiers. Je pourrais encore trier mes armoires mais cela a bien diminué et je me réjouis déjà du changement de saison car ma penderie va alors s’alléger de tout ce que je n’aurai pas porté l’hiver et qui partira chez Terre, chez Oxfam ou sur Vinted. Voici quelques pièces que j’ai eu beaucoup de plaisir à dénicher :

  • Cette chemise H&M que j’avais repérée lors de sa sortie en magasin et que j’avais laissée dans les rayons (comme je l’ai dit je n’étais pas au point d’être une shopping addict sans retenue, j’étais sans doute dans la moyenne des femmes de mon âge et qui ont les mêmes revenus). Je l’ai payée 2 euros plus commission sur Vinted et je la mets quasi toutes les semaines, un bel amortissement donc, d’autant qu’elle va avec énormément de choses.

IMG_5488

  • Ce pull, également H&M, très chaud, acheté 3 euros plus commission (environ 3 ou 4 euros de plus) sur Vinted.

IMG_5489

  • Cette jupe zara, un achat qui sera moins rentabilisé, mais elle n’a coûté que 10 euros, elle est impeccable et j’ai eu un vrai coup de cœur. Je l’ai portée durant les fêtes avec des bottines et je l’adore.

IMG_5487

IMG_5486

  • Une chemise en jeans H&M (je ne le fais pas exprès, mais oui, j’aime leurs vêtements) achetée pour 5 euros chez Terre et en état impeccable.
  • Mes trouvailles incluent également un sweat Scotch and Soda acheté nickel pour 1/5 du prix, un pyjama Harry Potter (ça vous étonne ?) et un superbe manteau de printemps Monsoon. Malheureusement ce dernier est trop petit, cela reste un risque avec Vinted. Je vais donc devoir me résoudre à le remettre en vente.

C’est sûr que parfois, j’ai envie de rentrer dans certains magasins, mais c’est devenu très facile de résister en fait. C’est beaucoup plus facile d’arrêter complètement de faire quelque chose que de diminuer. Je n’ai pas le sentiment de me priver, j’ai vraiment changé de paradigme en ce qui concerne la mode. Je n’ai acheté depuis l’été qu’une paire de chaussures neuves et un pull. J’avais un modèle et une couleur en tête et, après avoir cherché plusieurs semaines en seconde main, je l’ai acheté neuf et je le mets tout le temps. Bref, je vous encourage vraiment à tester la seconde main. Il y a un vrai plaisir à donner une deuxième vie à un vêtement, à dénicher la pièce qu’on cherchait et à faire une bonne affaire.

Concernant mes autres achats récents, j’ai acheté :

  • Une bougie végétale Bois et Thym chez Dille & Kamille
  • Un coffret my cosmetik pour fabriquer ma propre crème de jour

Coffret « crème de jour universelle »

  • De la cire d’abeille en petits galets pour un futur atelier bougies ou beeswraps.
  • De jolis savons chez Lush
  • Des serviettes en tissus de chez Dille & Kamille pour parer ma table l’hiver
  • Des coupons de tissu pour de futurs do it yourself

J’ai vraiment envie de réaliser davantage de choses par moi-même à l’avenir. J’ai passé commande chez Aroma Zone et je me réjouis de m’essayer à de nouvelles petites expériences chimiques et de partager mes créations.

En attendant je vous laisse. J’espère avoir pu vous convaincre de donner une chance aux friperies et sites de seconde main. Possédez-vous vous-mêmes des pièces qui vivent avec vous une deuxième vie ?

Les petits et grands plaisirs de décembre

Bonjour, ça y est, nous sommes le dernier jour de décembre, l’un de mes mois préférés, si ce n’est pas le number one. Pour ne pas le laisser filer trop vite et m’en rappeler, j’ai donc décidé de lister les plaisirs de cette cuvée 2019. Lors de ce mois de décembre, j’ai eu l’occasion :

  • De prendre une semaine de congés, comme je le fais depuis quatre ans. Je garde ces jours de vacances religieusement et j’en profite pour faire mon sapin, me reposer, lire et me mettre dans une ambiance hygge, colsie, gezellig, cosy…quel est le mot en français ?
  • J’ai donc fait mon sapin, avec les mêmes décorations depuis quelques années, mais qui me plaisent toujours…vert, rouge, doré…j’ai des goûts très traditionnels en matière de déco de Noël.
  • J’ai reçu ma commande Eclectic Eccentricity, une marque dont je parlais dans cet article et que j’ai découverte au hasard de mes pérégrinations sur internet. J’en suis ravie, j’en avais envie depuis des mois et je n’ai pas été déçue par la qualité.

445E363A-E852-4EFC-AF2A-7EAECAA5182D

  • J’ai récuré mon appartement avec de la pierre d’argile, confectionnée lors d’un atelier zéro déchet. Une expérience extrêmement satisfaisante.
  • J’ai visité le marché de Noël d’Aix la Chapelle, j’y ai fait l’acquisition de délicieux pains d’épice, d’une couronne de Noël parfumée aux épices qui embaume mon pallier et de bougies à la cire d’abeille de production allemande.

IMG_5178

  • J’ai passé un weekend entre amies en Allemagne, balade et raclette au coin du feu. J’ai visité le marché de Noël de Montjoie (Monschau) que je recommande vivement pour son décor absolument féérique. Je n’ai rien acheté sur ce marché, mais mes pupilles se sont délectées dans les boutiques d’antiquités de cette petite ville au décor de conte. Je pense d’ailleurs y retourner après les fêtes pour marcher et visiter ces boutiques une fois désertées par la foule.
  • Je suis allée au théâtre et ai admiré leur déco de Noël.

IMG_5190

  • J’ai investi dans des marqueurs Posca et j’ai décoré d’anciens contenants Yankee Candle (parmi les derniers probablement puisque je voudrais me tourner vers des bougies exemptes de pétrochimie) avant de les remplir de friandises pour la Saint Nicolas de ma filleule et de sa sœur. J’adore reconvertir les objets et ces petits moments de créativité.
  • J’ai mangé beaucoup trop de chocolat et de fromage (4 raclettes en un mois oups) et je ne fais preuve d’aucune bonne volonté pour arrêter.
  • J’ai dégusté une soupe à l’oignon gratinée lors d’une mini virée aux Pays-Bas.
  • J’ai fait une soirée pyjama chez moi, ambiance régressive assurée.
  • J’ai couru sous un parfait soleil hivernal dans un froid vivifiant mais pas désagréable
  • J’ai passé le plus tranquille des Noëls, en famille, à jouer à des jeux de société avec mes parents.
  • Je me suis baladée en admirant les illuminations des villages et ai découvert de nouveaux endroits enchantés.

IMG_5241

  • J’ai passé une soirée restaurant – cinéma avec une amie chère
  • J’ai fait la fête avec ma troupe, tissé des liens, raconté des anecdotes et chanté faut au karaoké que nous avons improvisé.
  • J’ai câliné et gâté ma filleule adorée, ainsi que sa grande sœur.
  • J’ai fait des projets de voyage pour une aventure avec une amie ou en solitaire à l’été prochain. Je n’ose pas encore m’avancer, mais ça ne devrait pas étonner grand monde.
  • J’ai reçu un pull acheté à 3 euros sur vinted. Il est exactement comme je le voulais, oversize, tout doux, hivernal sans être kitsch. Un achat satisfaisant et le plaisir de trouver en seconde main un article qui aura encore une longue vie avec moi.
  • Je ne réveillonne pas vraiment ce soir, je pense que je vais regarder « Marriage Story » avec une amie, je me sens libre et apaisée à l’idée de passer ce « cap » tranquillement et d’arriver reposée et légère en 2020.

IMG_5243

Chers amis et lecteurs, je vous souhaite une excellente année 2020, ne perdez pas de vue le chemin que vous voulez tracer, mais pardonnez vous vos égarements, prenez le temps de vous arrêter pour admirer la vue, entourez vous de bons compagnons de route, mais n’ayez pas peur de marcher seuls, apprenez de nouvelles choses, savourez ce que vous avez déjà, profitez des moments simples, soyez fiers de vos victoires et prenez soin de vous dans les épreuves.

Meilleurs vœux!

Les petits bonheurs du moment

Bonsoir (ou bonjour) à tous,

En ce moment je procrastine un peu. J’ai beaucoup de choses à faire, un projet théâtral qui devient chronophage et je manque de temps et de courage pour écrire mon bilan de septembre qui est énorme. Alors au lieu de repousser et de me mettre la pression pour cet article (oui parce que bon à la base, j’écris pour le plaisir et pas pour me stresser), j’ai décidé de faire un article plus spontané sur les plaisirs et jolies choses du moment. J’ai déjà écrit ce genre d’article (ici et  par exemple) et je vous encourage à faire de même, ne serai-ce qu’une petite liste sur un post it peut vraiment aider à entretenir la sensation à long terme et adoucir les moments plus difficiles. Donc sans plus attendre, ces derniers temps, voici ce qui m’a mis du baume au cœur.

L’automne eh oui, j’en avais déjà parlé ici, mais c’est clairement ma saison préférée et septembre est à chaque fois accueilli avec plaisir.

Dans la même veine, j’ai retrouvé mes chères bougies. J’ai même investi dans des chandelles (zéro déchet ahah) qui trônent dans un chandelier vintage déniché chez mes grands-parents. Ne manque que le plaid, j’en aimerais un nouveau qui soit dans une matière éco, mais ceux que je vois sont tous en polyester. De bonnes idées ?

Mettre de la couleur dans mes cheveux. Là aussi j’attendais la fin de l’été et ça y est, j’ai fait un ombrage cuivré. Je me sens plus rock ainsi.

Aller passer une après-midi à Bruxelles, flâner sans se hâter et sans avoir le shopping en tête (merci l’arrêt de la fast fashion), prendre le temps de parler avec des amies que je vois trop peu et terminer la journée par du jazz en live à l’Archiduc.

Résultat de recherche d'images pour "l'archiduc bruxelles"
La belle salle Art Déco de l’Archiduc (rue Dansaert)

Faire un test et m’entendre dire par mon coach que mon endurance est excellente. Je suis motivée à fond pour continuer à faire du sport et progresser en course à pied.

Porter mes jolis tartans, cette saison est tellement la mienne !!! Et mon pull ocre, mes derbies, mes collants, mes grosses écharpes…mmmmmhhhhh.

Me dire que j’ai à ma disposition la saison 5 de Poldark (mais que c’est la dernière), la saison 4 d’Outlander (même si c’est de moins en moins bien), la saison 4 de The Good Place, la saison 2 de Dark, la saison 2 de Mindhunter et la saison 5 de Grace et Frankie qui m’attendent. Réveillez-moi quand c’est le printemps les gars !

Le chocolat noir à l’orange…avec un petit thé en regardant briller mes bougies le soir…so hyggelig !

Lire « Seul l’avenir le dira » de Jeffrey Archer, acheté 1€ chez oxfam, l’a-do-rer (je spoile le bilan d’octobre déjà), constater qu’il y a 6 suites et pousser un soupir d’aise à l’idée que j’ai trouvé ma nouvelle saga (après l’amie prodigieuse d’Elena Ferrante) et que ça va durer longtemps !

Résultat de recherche d'images pour "jeffrey archer seul l'avenir le dira"

Faire des trouvailles en magasin de seconde main, que ce soit pour ma vie de tous les jours ou pour le théâtre. C’est tellement satisfaisant. Que l’on sache ce qu’on cherche ou qu’on soit disposé à la surprise, c’est toujours jouissif de faire « la » trouvaille, de passer à la caisse et de penser au double effet positif (économique et écologique) de cet achat.

Le raisin blanc ! C’est enfin la saison du raisin blanc, mon fruit préféré !

Reprendre le train. Je l’avais délaissé car ses horaires ne concordaient plus bien avec mes horaires de travail, mais ma région est paralysée par de nombreux chantiers, donc l’idée de passer une heure dans les bouchons le matin m’a convaincue de sortir plus tôt pour prendre le train. J’arrive bien à l’avance au travail et surtout le trajet est un vrai moment de détente où je prends le temps de lire. Le matin (je hais le matin, je suis une couche tard lève tard), cela me permet de démarrer sur une note positive et le soir, je déconnecte plus facilement. De plus, je réduis mon empreinte écologique. Désormais j’alterne en fonction du contenu de mes journées et de si j’ai besoin de la voiture pour des missions extérieures. Si c’est non, je prends le train.

Voilà, c’est tout ce qui m’est venu en tête là comme ça. Et c’est pas mal du tout. Et vous, quels sont vos petits bonheurs du quotidien?

 

La fin de l’été…

Après-demain, je reprendrai le chemin du travail. Après 4 semaines. La première fois je pense que je m’octroyais 4 semaines d’affilée. Et j’ai bien déconnecté, j’en ai même oublié le mot de passe de notre agenda commun à mes collègues et moi. Je ne m’y suis pas connectée durant 4 semaines, mais hier, j’ai ressenti le besoin de voir ce qui m’attendait. Ca va. Je prendrais bien 6 mois de congé sabbatique là tout de suite, mais je sais que ça va aller. Mais que cet état va me manquer. Cette légèreté, ce repos mental, cette sensation de corps délié et ces pensées qui me sont revenues. Celles qui me soufflent que tout est possible. Celles qui me prient de ne pas transiger sur mes priorités. Je pense que j’y reviendrai dans un prochain article. Un article sur la reprise, sur la façon dont je veux fixer mes priorités. Cela me fera sans doute du bien de déplier ma réflexion à l’approche de cette saison que j’aime, l’automne. Et d’avoir votre avis, chers lecteurs connus ou inconnus, fidèles ou de passage, si vous me faites l’honneur d’un commentaire. Je prévois d’écrire sur ces sensations, cette fin qui esquisse un renouveau… Mais l’heure est à la gratitude. Tout comme je le fais en fin d’année et comme j’en ai parlé ici , cette fin de période de vacances me donne envie de lister les jolis moments passés et les jolies choses de ces 4 semaines. Durant ces 4 semaines…

More Quotes, Love Quotes, Life Quotes, Live Life Quote, Moving On Quotes , Awesome Life Quotes ? Visit Thisislovelifequotes.net!

J’ai eu la chance de vivre sans anxiété, ma vieille compagne, celle qui se pointe de temps en temps, souvent à l’improviste et jamais sur invitation ça c’est sûr. J’en parlerai peut-être ici un jour, mais elle m’avait saisie à l’aube un jour de juillet dernier et m’avait gâché une bonne partie de ce temps qui devait me permettre de recharger mes batteries. Résultat, un voyage annulé et juste le temps de me requinquer pour aller travailler. Heureusement que j’avais scindé mes vacances en deux parties et que j’ai pu profiter de mon voyage au Danemark. Ma vieille pote et moi nous connaissons depuis longtemps, et je trouve de mieux en mieux les clefs pour qu’elle ne s’éternise pas chez moi en abîmant mon moral en appliquant son filtre si peu flatteur sur ma réalité. Cet été, je suis restée détendue.

Yes Please.
désolée pour les moldus qui passent ici…

 

J’ai pu faire un voyage magnifique dont j’ai commencé à parler ici et dont je dois encore parler. J’ai vécu une expérience inédite en voyageant seule avec mon papa et ça s’est tout à fait bien passé. J’ai retrouvé un pays chéri, déserté depuis 8 ans et redécouvert des sensations oubliées. J’ai retrouvé ma chère Toscane et cela fera l’objet d’un article entier (ou plutôt d’une ode).

Cet été, j’étais mieux dans ma peau et j’ai bien supporté la chaleur. J’ai pu quitter mon appartement lorsqu’il y faisait trop chaud et passer des nuits de sommeil relativement réparateur. Ces épisodes caniculaires m’inquiètent, mais l’an dernier, je m’étais vraiment sentie oppressée.

J’ai pu coudre un sweat-shirt tout doux lors d’un atelier booké de longue date avec une amie. J’ai été absorbée par ce travail, je suis redevenue une élève attentive. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois, ça a été dur, j’ai fait connaissance avec des logiques inconnues et déroutantes. J’ai été découragée, énervée sur moi-même et puis encouragée. Et puis j’avais le temps. Et quelle satisfaction au parfum enfantin face à ma création. Le plaisir de se connecter à des savoirs nouveaux, à des matières, au plaisir de voir le produit de son effort.

J’ai eu le temps de voir ma filleule chérie et elle m’a été confiée durant une petite journée. Quel plaisir de s’octroyer le luxe d’une sieste avec elle. Je sentir son petit corps détendu contre le mien et de la voir s’éveiller avec un grand sourire. Un concentré d’amour.

Durant mes vacances en Italie, j’ai pu lire le quatrième tome de l’amie prodigieuse, en Italien toujours. Cela m’enracinait encore davantage dans le pays. J’adore les siestes et le moment d’aller me coucher lorsque je voyage, sans télé, sans netflix, juste avec un livre.

J’ai eu la possibilité d’aller passer une journée avec une amie qui habite un peu plus loin que les autres. Nos agendas et les kms avaient repoussé cette sortie. Quel plaisir de se promener dans les bois, au bord d’un lac, de faire du bateau dans cette région si belle, si calme et pourtant pas si loin finalement. L’aventure est parfois au coin de la rue. La simple vue des écureuils roux et de la bruyère à flanc de colline m’a ravie.

J’ai pu faire une balade à vélo seule dans le vent, marcher avec des amis et courir. Constater que j’ai amélioré d’une minute mon temps habituel pour 5km, sans effort particulier, en étant tout à fait capable de poursuivre. Me demander si c’est dû à la détente ou aux kms parcourus en marchant en vacances.

J’ai pu vivre à mon rythme. Me coucher tard sans craindre le réveil. Me lever tard sans culpabiliser. Me rendre compte quand même que me lever tôt me permettait aussi de faire plein de choses. Avoir la possibilité de le décider. Le plus grand luxe des vacances, indubitablement.

J’ai aussi pu lire des articles inspirants, écouter un podcast dont je reparlerai, faire du tri, cuisiner un peu, aller au marché regarder les jolis tissus que je pourrais acheter si je décide de coudre encore, manger des glaces (beaucoup), boire des bières fruitées (quelques unes, l’alcool n’est pas mon truc), manger des barbecues végétariens, parler tard dans la nuit avec des amis, aller au cinéma (2 fois!), tout simplement passer des moments simples et conviviaux dans une insouciance qui ne m’est pas donnée toute l’année, que je dois même travailler. Mais peut-être est-ce ce qui fait son charme…

Best day of my life.

Et vous ? Avez-vous pu prendre des vacances ? A la maison ? Ailleurs ? Quels bons moments retenez-vous ? Qu’est-ce qui va vous motiver ?

Courage à ceux qui pour une raison ou une autre n’ont pas pu prendre de vacances ou pas pu se relaxer et heureux ceux pour qui le repos est à venir, profitez en bien…